Programmation complète du festival, cliquez sur l’affiche (PDF) :

La Programmation 2018
40 films
(longs et courts)

Thème Édition No. 5 :

“Rêves et Réalités“ au Cinéma

Le cinéma des rêves et des réalités, des rêves et des réalités au cinéma : entre onirisme et représentation de la réalité,
la programmation de la 5e édition s’attachera à présenter des films remarquables, des films qui en appellent au rêve et à l’imagination,

à cet univers fantasmagorique de la création, mais aussi à l’émotion, à la prise de conscience ou à la vision.
Des films de la fiction au polar, de la science-fiction au fantastique, du documentaire dramatique à la mise en scène du rêve.

De l’adaptation d’un roman à l’écran à la perte du sens de la réalité, réalités imbriquées et parallèles, recherches et
objets cinématographiques et cinéastes inspirés questionnant la sensibilité de la pellicule, il sera aussi question de la définition même de ce qu’est le cinéma, des façons de faire du cinéma, entre décors de carton-pâte hyper-réalisme et poésie filmique inclassable.

Nous avons sélectionné des petits bijoux, des perles, 40 films de l’histoire du cinéma
d’hier et d’aujourd’hui à voir, revoir ou à découvrir… 

Festival cinéma du 14 au 18 juin 2018 à Audierne (Finistère sud)


Jeudi 14 Juin

10h, séance des primaires, ouverte au public. 5 courts à partir de 5 ans, ouverte au public
Voyages de rêve Programme du CNC
proposé par Laurie-Anne Courson

Impression d’arc-en-ciel, peinture animée de Gitanjali Rao, Inde, 2006, 15 mn.
25 prix internationaux dont Meilleur court à Cannes (plus de 100 sélections en festivals).

Le Petit Cousteau, dessin animé de Jakub Kouril, République Tchèque, 2014, dessin animé, 9 mn.

Demain il pleut, d’Anne-Céline Phanphengdy et Mélanie Vialaneix, France, 2013, marionnettes, 5 mn.
Sélectionné à Annecy et dans de nombreux festivals.

Le Kiosque, d’Anete Melece, Suisse, 2013, papier découpé numérique, 7 mn.

La Carte, de Stéfan Le Lay, France, 2009, prise de vue continue, 7 mn.
La Carte a été primée une quarantaine de fois par des festivalsdu monde entier.
Présentée par la réalisatrice Laurie-Anne Courson de l’équipe festival 

• Séance 2. 14h, séance des collégiens, ouverte au public : 
avec la complicité des 11 enfants de la « Commission des Enfants du cinéma »
créée par le festival en collaboration avec la principale du collège de Plouhinec. 

Soyez sympas, rembobinez (Be kind, rewind), comédie complètement déjantée
de Michel Gondry, 2008,États-Unis-France, 1h39, 35mm.
Sélectionné au Festival Sundance

(précédé d’un court surprise) 
Pépé le morse
, comédie fantastique de Lucrèce Andreae, France, 2017, 15 mn.

César du Meilleur court-métrage d’animation 2018,
Prix du Public au Festival international d’animation d’Annecy.

 

Vendredi 15 Juin

SÉANCE ANNULÉE
Turkish Délices,
de Paul Verhoeven, 1973, 1h52.

Prix du meilleur film du siècle au Festival du cinéma néerlandais d’Utrecht 1999.

• Séance 4.
68 en perspective

15h, Un simple exemple
(la lutte de l’imprimerie Darboy), « Bonne chance la France », film réalisé par

le Collectif Cinélutte, 1974-1975, France, 47 mn.

À pas lentes
(2 ouvrières de chez Lip), « Bonne chance la France »,

film réalisé par le Collectif Cinélutte, 1977-1979, 39 mn.
En présence d’Alain Nahum, réalisateur et d’Hélène Kohen-Nahum, coordinatrice de production

• Séance 5.
Sélection « Rêves et Réalités », en réponse à notre appel à film court 2018

17h30, Hommes de misaine,
de Jean-Paul Mathelier, 26 mn.

Prix du court métrage au Festival International « Pêcheurs du monde »
de Lorient.

La mer et les jours, de Raymond Vogel, 1958, 21 mn, NB, 16 mm.
Tourné sur l’Île de Sein.
En présence de Jean-Paul Mathelier, réalisateur

18h30 , Inauguration devant le Cinéma d’Audierne

• Séance 6.
20h30, Flammes,
le chef-d’oeuvre du cinéaste espagnol Ado Arrietta, France, 1978,

en version inédite restaurée (en 2013), 1h28.

Le Crime de la Toupie, de Ado Arrietta, Espagne, 1965, 19 mn,
en VOST, copie non restaurée numérisée.
En présence d’Ado Arrietta, réalisateur

• Séance 7. Séance de courts
22h40, La Jetée,
film de science-fiction de Chris Marker, 29 mn, France, 1963,35 mm (1,66).

Prix Jean Vigo.

Mare nostrum, fiction de Rana Kazkaz, Anas Khalaf, France-Jordanie, 2016, 13 mn.
28 prix dont le Prix du Jury au festival de Tanger et de Tampere (Finlande),
75 sélections internationales dont le Festival du film de Sundance (États-Unis).

Habana, d’Édouard Salier, France, 2014, 22 mn.
Prix de la meilleure photo à Interfilm (Berlin), Grand Prix compétition internationale,
Prix du meilleur film expérimental et Prix de la meilleure musique au Festival de Sapporo (Japon).

Pour la France, film de Shanti Masud, France, 2013, 29 mn.
Prix du Jury Format court au Festival de Vendôme et Prix d’interprétations.
En présence de Shanti Masud, réalisatrice

Samedi 16 Juin

• Séance 8.
11h, Le lion est mort ce soir
, de Nobuhiro Suwa, France, 2018, 1h43.

7 sélections en festivals.
En présence de Tom Harari, chef opérateur et d’Arthur Harari, réalisateur et acteur

• Séance 9. Séance de courts
14h, Jeunesse,
de Shanti Masud, France, 2016, 29 mn.

While the unicorn is watching me, 8 mn, super 8.
En compétition internationale au Festival de Winterthur (Suisse).
Interdit au moins de 16 ans.

Métamorphoses, drame fantastique de Shanti Masud, France, 2014,49 mn, super 8.

Wrong blood, 4 mn. Clip réalisé et interprété par Shanti Masud et Sigrid Bouaziz, France, 2013, 4 mn.
Sélectionné au Festival Côté court (Pantin), Cimmfest (Chicago).
En présence de Shanti Masud, réalisatrice et actrice

suivi de :

• Séance 10. Table-ronde des métiers du cinéma sur le thème : « Rêves et Réalités » au cinéma. En présence de tous nos invités

• Séance 11.
17h30, Le Rêveur éveillé, documentaire de Jean-Paul Mathelier, 2015, France, 52 mn.

Palme d’Or du court-métrage au Festival de Cannes, Grand prix du Festival international d’Ottawa et César 1978.

La Traversée de l’Atlantique à la rame, film d’animation de Jean-François Laguionie, 21 mn, 1978, France, 35 mm, couleur, numérisé et restauré en 2012 par la société Lumières numériques.
En présence des réalisateurs Jean-François Laguionie et Jean-Paul Mathelier. 

suivi de :

Master-class Jean-François Laguionie : Présentation en avant-première mondiale
de « L’animatique » de Slocum, le prochain film de Jean-François Laguionie,
avec l’autorisation exceptionnelle du producteur JPL Films (Rennes). 

 • Séance 12. 
20h30, Et mon coeur transparent, de Raphaël et David Vital-Durand,

adapté du roman éponyme de Véronique Ovaldé, 2018, 1h26.

Togetherness, de Louis Vaucher et Orson Rout, Suisse, 2015, 6 mn.
En présence d’Erwan Coïc, compositeur de la musique des films

• Séance 13.
22h30, Ôtez-moi d’un doute
, de Carine Tardieu, France-Belgique, 2017, 1h40.

11 sélections en festivals internationaux, à la Quinzaine des Réalisateurs (Cannes).
En présence d’Audrey Amann, régisseuse de plateau

Dimanche 17 Juin

• Séance 14. 6 courts
11h, Les Bigorneaux
, comédie dramatique d’Alice Vial,  France, 2017, 24 mn.

César du Meilleur court-métrage.

The Raven, fiction de Vijay Ravindirin, d’après le célèbre poème d’Edgar Allan Poe,
France, 2018, 11 mn, VOST.
Inédit. 

Cilaos, 1ère fiction de Camilo Restrepo, France, 2016, 16 mm, produit par le G.R.E.C.
Léopard d’argent au Festival international du Film de Locarno.

Le Rêve géométrique, fiction de Virginie Barré, France, 13 mn,
coproduction Les 48° Rugissants / 36secondes (Brest et Rennes).
Meilleur film au festival du court-métrage de Téhéran.

Du plomb pour les bêtes, 1er film de Théodore Sanchez-Wilsdorf, France, 2017, 33 mn,
produit par le G.R.E.C.
4 sélections dont le Festival international du court-métrage de Clermont-Ferrand.

Tout tourne autour du soleil, déambulation documentaire de
G. Ben et de Laurie-Anne Courson, avril 2018, Nouvelle-Calédonie.12 mn.
Inédit.
En présence de Laurie-Anne Courson, réalisatrice

• Séance 15.
15h, L’Île de Black Mór, film d’animation de Jean-François Laguionie, 1h20, France, 35 mm, 2005.

En présence de Jean-François Laguionie, réalisateur

• Séance 16.
18h, Eternal Sunshine of the Spotless Mind, comédie de Michel Gondry, États-Unis, 2004,1h48 mn.

Prix du public au Festival de Deauville, l’Oscar du meilleur scénario original.
Meilleur réalisateur par Toronto Film Critics Association et Washington.

• Séance 17.
20h45, Belle Dormant, conte de Ado Arrietta, France, 2017, 1h22.

Prix Louis Delluc 2017 et Festival international de Belfort.

L’Imitation de l’Ange, de Ado Arrietta, Espagne, 1966, 20 mn,
en VOST. copie 16 mm non restaurée numérisée.
En présence d’Ado Arrietta, réalisateur

• Séance 18. Clôture
22h45, Festen, drame de Thomas Vinterberg

(non crédité au générique comme l’exige le manifeste Dogme95)
Danemark, 1998, 105 mn, en VOST.
28 prix dont le Prix du Jury au Festival de Cannes.

Share Button